Trophée VMA Evolution / Challenge VMA Evolution

competition motos 400cc 4tps 250cc 2tps de 1985 à 1995
 
AccueilS'enregistrerConnexion
"Bientot la reprise des courses!!!"

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ottofire

avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 11/09/2012
Age : 42
Localisation : Toulouse

MessageSujet: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Mer 22 Mai 2013 - 22:27

CR Haute Saintonge: Casquer, mais casquer bien !!!

Voici ma seconde manche du trophé VMA évolution terminée et l'heure du compte rendu venue.
Je manque vraiment de temps cette saison. Raison pour laquelle je n'aurais pas dû, en gardant toute raison participer au challenge cette année. Mais voilà l'appel de la piste et de partager des moments savoureux a été plus fort que la raison... Passion et raison ont elles jamais fait bon ménage? Suite à mes péripéties du Castellet, je n'ai qu'une envie. Vous offrir pour cette seconde manche un compte rendu beaucoup moins riche en évènements.
Suite aux évènements du Castellets et surtout à mes deux chutes, malgré que la moto au premier coup d'œil semblait ne pas avoir trop souffert, j'ai gagné le droit de passer un peu de temps avec ma belle pour soigner ses blessures. (ça tombe bien cette année du temps c'est ce que j'ai le moins) Une fois le carénage ôté, je m'aperçois que les quelques 200 mètres de glissade m'ont permis d'alléger ma machine. mon carénage droit est devenu tellement fin qu'il en est translucide. Si j'aurai le temps de le renforcer, je n'aurais malheureusement pas le temps de le faire passer par la case 'cosmétique' avant cette manche, le réservoir non plus d'ailleurs. La moto gardera donc ses cicatrices de guerre pour cette nouvelle manche.
Suites au plus que mauvais ressenti de mes D211GP j'aurai tout de même eu le temps de faire un roulage pour me rassurer sur leur comportement.
Si je 'ai toujours pas un bon feeling, nous dirons que j'ai tout de même pu obtenir un comportement acceptable avec des températures clémente. Entendez par là, pas trop fraiche. De Toute façon je n'ai pas de budget pour acheter un nouveau train, et vu la tronche des michelin Cela pourrait être folklorique sous la pluie (Mais de toute façon il ne pleuvra pas? Si?) . Je conservent Donc les D211GP.
Jeudi soir, la camionnette est chargée, j'avais hésité à partir le jeudi, mais mes obligations familiales m'inciterons à ne partir que le vendredi matin. ( 3 jours c'est déjà long pour maman avec 2 chtis bouts de 3 et 30 mois)
Départ donc le Vendredi à l'aube... Si la distance Toulouse, haute saintonge n'est pas très grande et que depuis Toulouse c'est pratiquement que de l'autoroute, il me faut composé avec le crochet nécessaire pour embarquer mon Uccio à moi, mon Gérémi Burgees à moi, mon Bernard Ansiaux à moi. Mais heureusement je n'ai pas trois personnes à charger, pour moi; toutes ces personnes sont Personnifiées par le chevalier au cœur de Lion, Richard.
Je profite donc de ce compte rendu pour lui faire un clin d'œil et le remercier de son dévouement, sa bonne humeur de son aide et de son soutien. (Et m'excuser d'avoir parfois un caractère de cochon)
Donc juste un petit crochet donc pour embarquer Richard. Mouais sauf que ... j'y crois pas, La google boule de cristal dit que ce crochet double mon temps de trajet, et m'impose donc un départ à l'aube.
Je pars donc de bonne heure et de bonne humeur pour l'embarquer puis rejoindre le circuit de la Haute-Saintonge où je suis inscrit pour les sessions 8 12 et 18. (Ayant jugé la session 7 trop risque en terme de timing)
J'ai de la chance car le GPS a trouvé le lieu-dit où réside Uccio, humm je veux dire Richard, ce qui m'évitera de galéré pour trouver le château de Sir Richard qui semble tout de même un peu, comment dire loin de tout autre civilisation.
Me voici donc en destination du lieu-dit Le Roc. Le trajet se passe sans soucis particulier. Pratiquement arrivé à destination le GPS m'indique soudainement de bifurquer à droite.
Mais !!! Cela ressemble plus à un chemin agricole, non je plaisante c'est une petite route mais goudronnée tout de même. De toute façon Mon Jérémy m'avait averti que c'était un peu paumé. je Continue donc à suivre les indication du GPS. C'est seulement maintenant que cela se transforme en chemin agricole. Je continue à suivre ce chemin agricole (de toute façon j'ai pas le choix impossible de faire demi-tour ici avec le camion Smile) Au bout d'un ou deux kilomètres mon GPS m'indique 'Vous êtes arrivé à Destination'. J’ai beau scruter l'horizon, je ne vois que des champs à perte de vue (mais soit 1 m en contrebas du chemin soit 50 cm plus haut rendent tous demi-tour impossibles) je suis donc ce chemin encore sur une centaine de mètres pour me retrouver face à un poteau s'élevant de toute sa prestance et m'indiquant fièrement ' Lieu-dit - Au Roc'. Ah !!! Ben ça c'est visiblement pas Le Roc espéré. Bien sûr je tenterai de contacter mon Bernard Ansiaux. Mais sur les terres de Sir Richard le réseau téléphonique se montre comme le réseau routier, fort discret.
Je Parviendrai tout de même à le joindre et même à trouver sa demeure, malheureusement ce contretemps aura fortement perturbé notre planning. Il me faudra chahuter toute la cavalerie de mon modeste mais fidèle Fiat Ducato pour espérer gommer se retard.
Depuis les terres de Sir Richard il faut parcourir pas mal de kilomètres sur un réseau routier pratiquement aussi dense que le vide interstellaire pour finalement rejoindre l'autoroute.
Nous sommes tous deux content d'avoir enfin retrouvé l'autoroute et la fin du voyage nous pouvons laisser les (modestes) étalons du fiat ducato galoper toute bride dehors.
Nous Arrivons sur le périphérique de Bordeau... enfin bientôt arrivé à destination.
Seulement voilà, si même sur les terres de Sir Richard la géolocalisation n'a jamais dait défaut maintenant le GPS m'indique un joli message 'Localisation perdue depuis 3 minutes' puis 6 puis 10... Bon c'est au nord-est, nous suivons donc la direction Paris...
Finalement nous retrouvons la localisation. Ouf nous venons juste de passer en fait la sortie de la Zone Industrielle de la Haute Saintonge. la double voie devient une simple voie le muret de séparation disparait et nous pouvons faire demi-tour. Heureusement ceci n'impacte pas trop notre planning déjà serré. Mais nous devrions être justes à temps.

Nous arrivons finalement, il va falloir rapidement décharger pour participer à la séance 8. Nous avons 5 minutes pour que je mette le cuir, décharger la moto, faire l'administratif minimum pour le roulage.

Les gentils organisateurs me proposeront de décaler ma séance dans l'après-midi.
Ce que j'accepterai bien évidemment. Reste plus qu'à établir le campement.
Malheureusement plus de place disponible. Nous sommes donc obliger de rejoindre le fin fond du 'paddock' side-car. Si les sidecaristes sont fort sympathiques, il n y a dans cette partie aucun haut-parleur et donc nous ne sommes pas tenu informé de ce qui se passe en piste.
Mais surtout cette situation nous empêchera de jouir tout le weekend de l'apparente très bonne ambiance et de la bonne humeur régnant autour du campement des frères Moureaux et de l'ensemble des représentants du trophée VMA Evolution. Espérons que nous serons moins isolés lors de la prochaine joute.
Déchargement du matos, installation de la tonnelle 3x6 (heureusement qu'elle était là vu la suite du weekend)
Nous profitons d'un après-midi charmant. Les séances se déroulant sous un soleil agréable à défaut d'être franchement généreux.
Le circuit est plutôt sympa à la fois rapide et technique, plutôt complet avec, du relief une partie avec enchainement de courbes, de la ligne droite vallonnée, bref de quoi se faire plaisir.
Le circuit est relativement simple à apprendre. Du moins avec ce cadre naturel et vallonné je ne me sens pas perdu au milieu de l'océan comme au Castelets.
N'ayant pas de Chronomètre je ne connais pas mes temps. Mais au moins je me fais plaisir, surtout dans le troisième roulage. Bon la confiance dans les D211GP n'est toujours pas optimum mais bon!

Ayant fini les roulages je me plie au rituel du contrôle technique qui ne devrait être qu'une formalité vu qu'il a été passé avec succès au Castelet.

Il s'en faut de peu que mon weekend s'arrête là!
Si la moto le passe sans problème, il n'en va pas de même de l'équipement du pilote.
En effet mon casque est marqué par les glissades artistiques du Paul Ricard!
Je n'en suis pas vraiment surpris, c'est pour cette raison que j'ai avec moi deux autres casques flambant neufs encore dans leur emballage d'origine.

Je m'en vais donc au campement récupérer mon heaume et l'apporte au jury pour recevoir la pastille magique!
C'est en fait ici que l'histoire ce corse et que mon weekend sans la camaraderie et l'entraide régnant dans le challenge VMA Evolution , à bien failli prendre fin.
L'homologation de mon couvre-chef neuf commence par 04! Il doit impérativement commencer au minimum par 05...
Bien sûr il en va de même pour le second… Ce qui fait que je retrouve tête nue.
J'aurais bien proposé de porter un bonnet car c'est bien connu les bonnets sont bien plus résistant que les casques. Prenez-en pour preuve que si vous lâchez un casque du haut de la tour Effel, il sera lorsque vous le récupèrerez en bas dans un piteux état, Alors que votre bonnet sera toujours prêt à l’emploi. Malheureusement je n'avais pas emmené de bonnet avec moi!
La sanction tombe Donc Pas de bras pas de chocolat!
Pas de galurin, pas de pain...
C'est cuit pour le circuit…
Pas de chrono sans chapeau!!!
J’essaie bien de défendre le fait que le casque n’a jamais été sorti de boite, et qu’il ne s’agit aucunement d’une antiquité fatiguée. Il ne s’agit pas non plus d’un casque bas de gamme. Rien y fait il me faut trouver un casque homologué ou, je ne roulerai pas. Bien sûr nous roulons tôt le lendemain matin ce qui ne m’aidera pas à trouver ce couvre –chef me permettant de sauver mon weekend. En acheter un ? Mais où ? je ne connais pas la région, puis vu le timing c’est certain ce sera impossible d’en trouver un avant les qualifs. Espérons au moins qu’Evelyne sera arrangeable si je ne peux participer à cette session et me permettra de partir en fond de grille. (Ce qui ne devrait rien changer pour moi)

Dans le Paddock, je rencontre Benoit qui me demande comment je vais.
Je lui réponds que ça irait mieux si je pouvais participer et lui explique mon souci !
Mais il semble que Benoit soit le genre de personne pour qui, il n’y a jamais de soucis !
Bien sûr tu vas rouler me répond-t-il !!!
Il est plus optimiste que moi.
Benoit me dit que son frero à un second casque et qu’il devrait pouvoir me le preter.
Mon weekend est sauver !!!
Sauf que… j’ai pas du tout la grosse tête moi…
Mon gros soucis pour trouver un casque, c’est qu’il me faut un XXS !
Si si ça existe ! Vous saviez pas ? Bon d’accord je n’en ai jamais vu que chez SHOEI.
Benoit me répond que pas de soucis le casque de son frero, c’est un petit !
Me voilà donc apparemment sauvé ! Mais je reste un peu incrédule cette taille n’est pas courante enfin déjà si c’est un XS ça devrait pouvoir le faire ! Une lueur d’espoir donne toujours envie d’y croire !
C’est l’heure du meeting, et arrivé la fin du meeting Evelyne fait une annonce, Elle me recherche un casque… Merci Evelyne  C’est alors que surgit Jérôme. « Pas de souci j’en ai un, je lui prête »
Vais-je pouvoir rouler ? Aussi tot arriver au clan Mouraux, Jérôme me montre son heaume.
Il s’agit bien d’un petit… un S, béh c’est pas gagné ! J’enfile et nage comme un poisson rouge dans son bocal !!! Pas possible pour moi de rouler ainsi !
Il s’agit en fait du casque que Jérôme utilise, il en a également un neuf…
Bien celui-là avec les mousses toutes neuves ce serait vraiment limite mais certainement pas mieux que de rouler avec un casque à ma taille possédant une homologation commençant par 04 et pas 05.
Samedi 7h15 du matin, le casque prêté par Jérôme est homologué  Merci encore à toi Jérôme.
L’avantage de rouler si tôt le matin c’est qu’il semblerait qu’on va pouvoir échapper à la pluie de ce samedi matin. Nous roulons donc sur une piste mouillante. Pas trop de reproche à faire au D211GP
Si en vue de la fraiche température et de la piste mouillante je leur laisse bien le temps de chauffer. Ça colle, pas de soucis !
Je décide d’augmenter le rythme avant que la piste ne finisse par être vraiment mouillée.
Hey !!! Qu’é ki nya ma belle !!! pu rhen dan’l sac !!! J’ouvre en grand et rien !!! je termine le virage et rend un peu la main, et elle repart ! Ah je rouvre, et rien ! oki j’ai compris avec ces histoires de casque j’ai oublié de remettre la benzine hier soir ! je sors donc prématurément de piste !
Avec un peu de chance la piste n’allant pas en s’améliorant, je ne serai pas trop pénalisé.
Je vais remettre l’essence Illico. Ah Non pas possible. Je me fait arrêter ! Toute moto sortant de piste doit absolument passer au sonomètre ! Vous êtes sure monsieur ? il pleut là ? rien a faire je dois passer au sonomètre ! Bon à la limite je veux bien mais la belle ne tourne plus que sur un filet de gaz pour me permettre de rejoindre le fond du parc side-car !!! Ne vais jamais pouvoir lui faire prendre 6000 tours !
Je propose d’aller remettre le précieux liquide puis de revenir au test. Le responsable FFM est intransigeant ! La moto n’ira pas plus loin sans avoir passé le test ! Bon il est obtu mais sympa tout de même. Il me propose de me la tenir le temps d’aller chercher un bidon ! (hé, la moto pas autre chose)
Je lui explique bien que… je suis tout au fond du paddock, ça va me prendre un brin de temps a pied.
Il insiste et je pars donc à pied. Quand je reviendrai avec le bidon je trouverai richard avec ma moto.
Il doit en avoir eu marre d’attendre le responsable FFM Wink Bon, en plus il a disparu ! au final pas de contrôle parce qu’il pleut !!! ben oui je lui avait dit qu’il pleuvait ! Merci pour la ballade gratuite dans le paddock !
La moto est ré apprêtée pour la course de fin d’après-midi et nous remontons du fin fond du diable vaut verre (non, simplement du fond du paddock side) pour consulter les résultats. 23 sur 25, la pluparts des pilotes ont fait leur meilleur tour en fin de séance, les conditions de piste ne se sont donc pas vraiment dégradées mais plutôt amélioré ou les pilote ont eu le temps de prendre confiance.


Course 1 :
Pas grand-chose dire sur cette course si ce n’est que contrairement aux essaies du matin sous la pluie sur piste ‘mouillante’ nous roulons sous le soleil sur une piste qui s’assèche.
En fait une piste qui me paraitra moins bonne que le matin, plus glissante…
Je fais un départ correcte, remonte deux lignes il me semble pour lâcher prise petit à petit.
Je serai à un moment au prise avec ce qu’il m’a semblé être une KR1 et la laisserai derrière moi. Mais au final, ce ne devait pas être une KR1, je ne l’ai pas retrouvé sur les feuilles de temps. Si le pilote de cette moto fantôme se reconnait ! Au passage de l’épingle j’aperçois également notre Claude qui y rentre au moment où j’en sors. Je me dis qu’il a du se foiré et que ce sera une roue a prendre lorsqu’il va me déborder. Mais il ne me débordera pas. Il semble qu’il ait perdu la motivation pour cette course.
Sur cette piste glissante je me garde de prendre trop de risque, histoire de rendre son bien à Jérôme en bon état. De plus, comment dire, si ce n’est pas hyper confortable, surtout je ne me sens pas en hyper sécurité avec cette calotte mal ajustée.
Course 2 :
Apres avoir attendu toute la journée sous un temps pour le moins mitigé et fort changeant, nous laissant par instant présager du pire, et, à d’autre espérer le meilleur je me dirige vers la pré grille.
Ètant au fond du paddock side, nous ne sommes pas averti qu’il y a du retard. De plus bien qu’étant venu vérifier l’emploi du temps afficher à côté du stand du contrôle technique et avoir pu m’assurer sur celui-ci qu’il n’y a pas eu de changement d’horaire pour le VMA Evo… en fait il y en avait bien eu un de changement ce qui fait que je suis doublement en avance sur la pré grille. Mais n’ayant pas d’intérêt à retourner au fond du paddock et de ne pas être averti des évènements, je décide d’attendre sur place.
Il y a eu un crash à l’épingle l’ambulance est en piste, la course interrompue pour une durée indéterminée, doc a quoi bon y retourner si je ne sais quand revenir en pré grille ?
Je patienterai donc là. Je n’aurais peut-être pas dû !
Je vois revenir la voiture médicale, l’ambulance…
Le pilote est déchargé… Il arbore une jolie minerve, se tient le visage avec les mains, ses coudes pointant le ciel. Cela semble douloureux mais il semble être conscient, c’est déjà ça !
Le médecin se précipite à son chevet à la salle médicale !
La course attend pour redémarrer que le médecin soit à nouveau disponible, mais cela dure, le docteur semble avoir fort à faire. J’entendrai parler d’intransportabilité, d’hélicoptère… que je ne verrai jamais arriver. Pour finir la course reprend ses droits. Quand elle sera finie ce sera la nôtre, nous partirons pour 7 tours seulement. Il faut rattraper le planning. Je ne peux pas dire que ces images m’ont choqué, mais je m’en serais bien passé juste avant le départ, et ce même si nous savons tous que ça peut arriver.
Pas vraiment ce qu’il me fallait pour me mettre en confiance.
Tour de mise en grille, tours de chauffe, ça y est on y est !
Je fixe les feux tout en maintenant le moteur dans les tours. Vert ! Lâché de l’embrayage tout en douceur. À mon habitude je décolle toujours bien je reprends une ligne, deux, je passerai Benoit et Monche. Premier freinage, premier virage, Benoit vient pointer sa roue à l’intérieur. J’ai une petite envie de le serrer à la corde lol. C’est tout de même grâce à lui et son frère que je suis en piste, puis même si je le serre, ce n’est une question de temps pour qu’il me passe. Je rends un peu, lui laisse l’espace dont il a besoin sans offrir de résistance. Mince ! Pendant ce temps Monche en profite pour repasser à l’extérieur ! Je m’accroche dans la ligne droite dans la ligne droite je suis en lutte avec une autre aprilia, Noir si mes souvenirs sont bons (le 58 ?) Je sais qu’à l’épingle, je freine beaucoup trop tôt, Je ne veux pas couper le premier ! J’attends qu’il coupe puis attrape les freins… freinage un peu long, il me repassera dans l’épingle. Je m’accroche dans le sinueux, passage sur la ligne, je suis toujours accroché au cul du groupe.
Deuxième passage à l’épingle et dans le sinueux j’ai du mal à suivre, je m’accroche !!!
Pour le troisième tour je commence à être décroché mais j’ai toujours le groupe en ligne de mire, plus pour longtemps malheureusement…
Voilà ! pour moi la course est déjà finie ! Un peu de démotivation, d’abnégation ? Je me demande un peu ce que je fais là, mieux vaudrait faire des roulage si c’est pour rouler seul. Je couperai même un peu légèrement, Elodie doit être derrière, Non elle ne revient pas, dans le passage du sinueux je ne suis pas concentré, pas sur la bonne traj, pas le bon rapport, donc pas dans la plage ! J’essaie de me ressaisir dans la parabolique. Tant qu’à être là autant profiter du roulage, et j’ai la chance de profiter d’une piste libre devant moi, profitons-en. 5 em tours les deux premiers me collent un tour lors du freinage de l’épingle (si mes souvenirs ne me font pas défaut) J’aperçois également Benjamin, je le laisse passer à l’accel de la chicane… (Bon Alors tu passes Ben !!!)
6em Tours, au freinage de l’épingle, un nouveau pilote me met un tour, je lui laisse la place, une aprilia noir… ce doit être… Mais Non ! c’est Èlodie, qui est donc toujours en piste. Ça me donne la bannane, je casse la traj, redresse la moto au plus tot et la repasse à l’accel j’arrive devant elle devant le gauche avec le déclenchement à l’aveugle,(l’aime pas celui-là j’ai pas vraiment le bon repère) je m’applique à ne pas rentrer dedans trop tôt, j’enchaine sur le double gauche, entrée dans la parabolique (j’ai entendu dire certains qu’ils y restent à la corde, moi j’ai tendance à élargir dans la première partie pour mieux sortir)
Èlodie en profite pour s’infiltrer à l’intérieur, pas de soucis, je la resserre pas sur la corde, je vais profiter de mieux sortir pour la manger à la sortie ou dans la montée. Je suis à ses basques dose légèrement pour ne pas ‘gêner’ Elodie dans le léger S avant la montée, qu’on ne se touche pas. Je reviens fort sur elle lorsqu’un missile s’engouffre entre nous deux. Je suis surpris, l’ai pas entendu arriver ce missile. J’ai un peu l’impression que si je n’avais pas coupé nous aurions pu nous toucher tous les 3. Je remets Gaz en grand, du coup je ne reviendrai pas sur Èlodie avant le drapeau à damier.
J’ai sur le coup identifié le missile comme étant une VFR… si elle était équipée d’une caméra, je veux bien voir le passage en vidéo  Je suppose que c’était Baptiste sur la VFR.
Tour d’honneur, je salue, je suis finalement content de m’être amusé dans les premiers tours puis surtout le dernier…
Mais j’en veux un peu à Èlodie(un peu à la VFR aussi) Èlodie m’aurait-elle simplement suivi toute la course en attendant le dernier tour pour passer ? Perso, je préfère les fights à la Schwants Reyney que les stratège à la Doohan qui attendent le dernier tour pour planter l’attaque.
Please Elodie si tu es restée dans ma roue toute la course, la prochaine fois passe à l’attaque plus tôt, on s’amusera d’avantage surtout que ce ne même pas pour des points.
De plus je vais autrement me sentir obliger de toujours rouler défensif sur le dernier tour, au risque de gêner l’un des pilotes qui nous mets un tour.

Rentrer dans le fin fond du Paddock Side… La tonnelle en raison du vent qui c’était un peu levé est déjà démontée. Chargement de la moto, et des piquets de le tonnelle. Je ne suis pas mécontent de partir après weekend pluvieux et m’empresse de mettre les bouts.
Nettoyage de la coiffe de Jérôme avant d’aller lui rendre et de le remercier ; Voila Benoit qui s’en vient le récupérer. Il semble également pressé de décamper, c’est vrai qu’ils ont aussi beaucoup de route.
Je repasse récupérer la feuille de résultat et salue quelques personnes au passage avant de reprendre la route.
Le trajet jusque chez Sir Richard se fait toujours sur un réseau aussi dense ! De plus la traversée du village sera rendue plus compliquée par la Féria ! Je dépose Richard et en profiterai pour partager son repas avant de continuer la route jusque Toulouse. Le lendemain matin je consulte mes mails…
Tiens un mail D’Èvelyne…. Mince, nous avons complètement oublié le transpondeur, pressé que nous étions de larguer les amarres. Appel à Èvelyne, je le retournerai le lendemain par la poste.

Un dernier merci à mon aide de camp, mon Mécano, sans qui il me serait pratiquement impossible de participer. Un tous Grand Merci à Benoit et Jérôme pour avoir fait en sorte que mon weekend ne tourne pas en eau de boudin. Merci à Jérôme de m’avoir laissé son casque neuf, alors qu’il aurait finalement souhaité l’utilisé.(Et ce simplement par ce qu’il ne m’était pas possible de mettre son casque usagé vraiment trop grand pour moi-même si de même taille que le neuf)
Merci à ceux qui ont lu ce compte rendu jusqu’au bout, même si au final il y a eu plus d’évènement en dehors que sur la piste.
Et pour finir, merci à vous tous de rendre tout ceci possible car sans vous il n’y aurait pas de challenge.
Une pensée particulière pour la personne qui a certainement compté le plus pour la création de ce challenge, Claude, visiblement démotivé ce weekend et que j’espère revoir en pleine forme lors de la prochaine compétition.
N’ayant pas un budget extensible et devant acheter une nouvelle casquette je serai peut-être obligé de faire l’impasse sur Carole, surtout avec Magny-cours se profilant à l’horizon…












Dernière édition par ottofire le Mer 22 Mai 2013 - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/bianchiini.marc
Vivien57

avatar

Messages : 412
Date d'inscription : 10/09/2012
Age : 31
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Mer 22 Mai 2013 - 22:49

Super CR. Tu es du genre prolixe! Merci de m'avoir proposé de m'heberger le dimanche soir même si c'était pas sur ma route.
Revenir en haut Aller en bas
ottofire

avatar

Messages : 388
Date d'inscription : 11/09/2012
Age : 42
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Mer 22 Mai 2013 - 22:59

ce sera pour Pau si tu veux Vivien Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.facebook.com/bianchiini.marc
benoit-mx

avatar

Messages : 334
Date d'inscription : 10/10/2012
Age : 55
Localisation : aix en provence

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Mer 22 Mai 2013 - 23:24

C est vraie que tu a une petite tete , mais tu écrit super bien!! beau CR
Revenir en haut Aller en bas
http://www.couleursdepoque.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Mer 22 Mai 2013 - 23:36

Marrant de voir comment se passe le week end des autres, on n'imagine pas tout ça!
Revenir en haut Aller en bas
MD-SF43

avatar

Messages : 2641
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 61
Localisation : 43380 saint-Cirgues auvergne

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Jeu 23 Mai 2013 - 0:03

si si j'ai été au bout de ton CR fleuve , je suis toujours intéressé par la vision/le ressenti des pilotes et les aventures sur les épreuves .

a bientôt à magny cours alors

Mitch
Revenir en haut Aller en bas
william38

avatar

Messages : 1727
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 54
Localisation : le fontanil

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Jeu 23 Mai 2013 - 8:43

En voilá un beau cr Cool mais je vais me le faire en 2 fois Very Happy

_________________
 http://teammotoach.jimdo.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://sportclassique.lebonforum.com
MD-SF43

avatar

Messages : 2641
Date d'inscription : 04/11/2012
Age : 61
Localisation : 43380 saint-Cirgues auvergne

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Jeu 23 Mai 2013 - 11:36

william38 a écrit:
En voilá un beau cr Cool mais je vais me le faire en 2 fois Very Happy

et toi claude un petit CR pour savoir comment tu l'as vécu ,
(même si on sait que quelquefois il y a des jours sans )
A+
Mitch
Revenir en haut Aller en bas
bentino

avatar

Messages : 2000
Date d'inscription : 11/09/2012
Age : 30
Localisation : Chatou

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Jeu 23 Mai 2013 - 11:49

william38 a écrit:
En voilá un beau cr Cool mais je vais me le faire en 2 fois Very Happy
Alors que je vous explique : Le problème cette fois-ci n'est plus le sonotone mais la vue qui baisse

Sympa le compte rendu. C'est vrai qu'on ne voit pas tout et que parfois on est plongé dans ces propres problèmes sans voir que pour les collègues (et neanmoins concurrents) ça c'est joué aussi à un fil Wink.

A très vite PréAllumage (ottofire Very Happy)

_________________
2 strokes power ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
THE PEPERE

avatar

Messages : 651
Date d'inscription : 10/09/2012
Age : 60
Localisation : Champagne Ardennes

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Jeu 23 Mai 2013 - 12:07

Merci de ce CR j'ai adoré, en espérant se revoir à Magny Court et Pau.
Revenir en haut Aller en bas
ZXR400

avatar

Messages : 743
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 45
Localisation : Moselle

MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   Jeu 23 Mai 2013 - 20:56

Cool le CR une vraie odyssée ,
vous me donnez tous grave envie de rouler lol vivement Carole!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien   

Revenir en haut Aller en bas
 
CR HAUTE SAINTONGE: Casquer, mais casquer bien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le MCE TEAM vous convie à Haute Saintonge le 9 mai 2010
» Circuit de haute Saintonge - 23 Mai 2010 - Team AMD et Aventure Moto Détente
» NEW: Circuit de haute saintonge
» W-END Haute Saintonge 3 & 4 juillet 2010
» journée piste haute saintonge 18 octobre 2010

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Trophée VMA Evolution / Challenge VMA Evolution :: Courses :: Compte rendu-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: