Trophée VMA Evolution / Challenge VMA Evolution

competition motos 400cc 4tps 250cc 2tps de 1985 à 1995
 
AccueilS'enregistrerConnexion
"Bientot la reprise des courses!!!"

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Team Manager

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 56
Localisation : Une île à l'extrème ouest du pays ...

MessageSujet: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Lun 15 Juin 2015 - 23:41

Vendredi 12 :


Arrivé vers 9h30 par une matinée humide, sur ce circuit que je connais pas. Visuellement je suis surpris par ses dénivellations, mais je le trouve d’entrée de jeu, sympathique.  Un petit développé rapide où il va falloir se montrer … audacieux, pour espérer décrocher un chrono décent.  
Après les formalités administratives et technique, je passe aux réservations pour deux séries dans l’après midi. La 13 et la 19. Bien m’en a pris car le temps s’améliore à partir de la mi journée.

J’ai pris le risque de modifier la 451 en motorisation, entre Navarra et Haute Saintonge. Peu d’essais effectués pour pouvoir vérifier le bien fondé des transformations. Ce sera donc ici que je vais découvrir une autre 451.

Séance 13 :

Nous entrons en piste mélangés avec des machines autrement plus puissantes que celles du VMA. Dangereux de rouler ainsi, le différentiel de vitesse est trop important. A plusieurs reprises des motos me frôlent à des endroits sensibles. Je n’en mène pas large. Redoutable de découvrir sereinement  le circuit.
Comble de malchance mon moteur ne fonctionne pas normalement car la carburation est complètement « à l’ouest » et cela ne permet pas de pouvoir me mettre plus en sécurité. BRRRRRRR ….
Les 20’ du run sont bien longues et c’est avec un soulagement certain que je retrouve le paddock.

Je me suis fait une idée des trajectoires mais j’ai du pain sur la planche pour  retrouver une efficacité au niveau de ma motorisation. J’ai un peu de temps avant le deuxième roulage, donc je vais en profiter.
Je repars d’une feuille blanche et modifie en profondeur les réglages de mes deux « goutte à goutte ».
Lors du démarrage, les échappements sonnent différemment mais de manière plus claire. Je tiens la bonne direction reste à confirmer en piste.


Séance 19 :

Le soleil chauffe nettement plus, la piste a pris des degrés et l’adhérence est bien meilleure. Dans cette série beaucoup moins de machines très (trop)  rapides, mon moteur fonctionnant nettement mieux je peux passer à la recherche de « mes trajectoires » et au contrôle de ma transmission.
Première constatation, mon bloc prend beaucoup plus de tours, je dépasse allègrement les 13 000 tr/mn, petit hic, j’ai perdu du mi-régime. Ce que l’on gagne d’un côté on le perd de l’autre, le principe de la balance.
Donc pour garder du régime il faut attaquer, je tire un peu long mais c’est utilisable, donc GAZ !
Facile de prendre un rythme par contre l’erreur de trajectoire est pénalisante. J’arrive à suivre des motos plus rapides, au fur et à mesure des tours j’arrive à me mettre en position d’attaque et à commencer à me bagarrer.
J’apprends mon nouveau moteur et ce tracé rigolo, simple, mais exigeant. Mes chronos commencent à descendre, je double beaucoup plus facilement et les enchaînements se font plus incisifs. En bref je suis à l’aise. Le métier rentre. Ce coup ci je n’ai pas vu le temps passer et c’est satisfait que je termine cette cession.

Le moteur fonctionnait si bien que la sonorité de la boite à air n’a pas laissé indifférent les sonomètres du circuit et les contrôleurs de la FFM me soumettent encore une fois, à une vérification. Peine perdue, je suis dans les limites des 98 dB ( 95,2 pour être précis). Je n’aurais aucun problème pour demain.

La carburation  n’est pas encore parfaite mais je vais pouvoir fignoler et raccourcir mon rapport final, cela m’aidera aussi.
La fin de journée approche, je ferais les corrections demain. Cette soirée permettra de me détendre, retrouver les copains, avoir le temps de prendre du recul sur la suite des modifications à apporter. Faut pas se louper car demain c’est du sérieux. Les qualifications.
Couché relativement tôt, pour un maximum de repos, ce qui me fera le plus grand bien.


Samedi 13 :


Jour important, mon grand a aujourd’hui 18 ans. Je regrette de ne pouvoir être avec lui en ce moment unique . Mais il est à mes côtés, en pensée tout au moins, et va me « porter » pour réaliser un bon chrono. Je lui ferais un petit coucou téléphonique, avant de rentrer en piste.


Qualification :

Après un début de matinée légèrement humide, le ciel se dégage et le soleil nous fait profiter de ses rayons bienfaisants.
Les séries se succèdent et nous entrons en piste pour midi. L’attente en pré-grille est chaude, la température montant plus que de raison, dans les casques et les combinaisons.

Le vert, enfin ! Je suis dans les derniers à m’élancer.  Dans ce cas de figure, j’aime bien. Pas de fixation sur les autres. Je chauffe mes enveloppes et commence à rentrer dans mes trajectoires. Le rythme s’accélère. Je commence à remonter sur des concurrents. Le moteur a retrouvé un peu de souplesse sur le filet de gaz, mais reste (à mon goût), encore trop violent. Par contre en haut il est terrible. Pour ce circuit, il ne convient pas parfaitement, il serait plus à son aise au Castellet, Magny cours ou encore au Mans. Mais bon, je fais avec.

A trois endroits je perds du temps à la relance. Tout d’abord dans le premier grand droit en descente qui commande la ligne droite, je suis obligé de rentrer avec beaucoup de vitesse de passage. Il faut du cœur, faire confiance aux pneus et ça passe. Puis viens le gros freinage de l’épingle. Ne pas freiner trop tard pour conserver de l’élan car en plus c’est légèrement montant. Là je ne peux faire autrement que de prendre l’embrayage pour la relance, les deux gauches suivant passent relativement bien, mais comme je suis obligé de soulager avant le deuxième, il me manque environ 200 tours pour attaquer sereinement la parabolique d’entrée de ligne droite de départ. Je suis obligé d’encore modifier mes trajectoires et de prendre des repères d’accélération, pour anticiper la réponse moteur. Les vibreurs se rapprochent au fur et à mesure. C’est du pilotage sur le fil qui demande une précision absolue, sous peine de punition immédiate.

Je sens que je tiens un chrono honnête et, victoire, je recolle un groupe dont l’ami Mitch, fait parti.
Là c’est chouette, je vais pouvoir essayer de me bagarrer un peu, entrevoir les possibilités d’une condition de course en paquet. Après quelques virages d’observation  et étant pleine aspi, je décide de doubler le ZXR au freinage de l’épingle.
Erreur de … gourmandise. Bon ! le freinage je l’ai fait. La roue ar à 20 cm du sol, un peu trop tard, un peu trop fort. Heureusement étant déjà préparé par ma position sur la moto (je suis bloqué cuisse gauche contre le flanc du réservoir et genou droit déjà ouvert). Je suis obligé de prolonger exagérément ma prise de frein à la limite de la piste et basculer d’un coup pour reprendre une trajectoire qui n’est sûrement pas la meilleure.
En faisant cela, je coupe la route à mon N° 24 préféré. Qu’il en soit remercié de ne pas m’en avoir tenu rigueur (je me suis excusé de cette action après coup, ce n’est pas dans mes habitudes de mener des passes d’armes litigieuses, mais bon là, je me suis vraiment loupé).
La fin de séance approchait à grands pas et je continue mon effort en prenant toujours un peu plus tôt, le filet de gaz. Cela fonctionne au poil mais je suis conscient que n’ai plus beaucoup de marge de manœuvre.

Dans le dernier tour, à l’entrée du deuxième gauche plein angle, je suis un peu plus exter et décale encore mon filet de gaz, je sens l’arrière m’échapper, j’appuie plus fort sur le slider mais rien n’y fait, la glisse devient incontrôlable et je me couche « gentiment »  en disant à haute voix dans mon casque : « et merde …ça y est », je cramponne le guidon, la machine pivote rapidement et nous sautons ensemble le petit vibreur. Comme il y a de la terre à cet endroit, en retombant le repose pied laboure le sol et freine plus fort la moto, je m’encastre sur le côté gauche du réservoir au niveau des cotes, mon casque vient heurter la bulle qui explose. Puis je me désolidarise de mon fidèle destrier et me retrouve enfin à l’arrêt après un dernier choc, sur le dos.

Corporellement, ça a l’air d’aller, je procède aux contrôles d’usage (mains, pieds, articulations), tout fonctionne sans trop de douleur, ok je me relève. Un peu difficilement quand même. Le commissaire vient vers moi s’enquérir de mon état et nous redressons la 451 blessée, ensemble.
Je coupe le contact, mets la boite au point mort et constate les dégâts. Aucune colère, j’ai fait la faute, je n’ai pas su discerner, le plus du trop. Dommage, c’était le dernier tour.

Crédité d’un 9ème temps, je venais de rentrer dans les dix … de chute.

Le médecin me récupère et pour moi, commence la lente descente allant de la tension du tour qualif au réveil des douleurs et la constatation de l’impossibilité corporelle à pouvoir reprendre le guidon.
Je suis entier, rien de cassé, juste sans doute une cote de fêlé, mais il aurait pu en être tout autrement. Si j’avais coupé les gaz le high side n’était pas loin et là … je n’ose même pas y penser.

Pendant tout le temps passé à l’infirmerie, je prends la mesure des évènements,  je sais que ma saison vient de s’arrêter.  

Toutes les marques de sympathie, les encouragements de mes collègues de bagarre, me vont droit au cœur.  [url=http://smileys.

Toutes les marques de sympathie, les encouragements de mes collègues de bagarre, me vont droit au cœur.

Au delà des rivalités pisse feu / soupapes et rien que pour cet esprit, je me dois de revenir pour continuer à me battre à vos côtés.

Je me refais une trésorerie, remonte la 451 et l’année prochaine je vous retrouve tous et toutes en pleine forme, pour d’autres aventures.  




ADIEU ?  Non,  au revoir le VMA


Sportivement à tous.


J.Charles alias Team Manager.
Revenir en haut Aller en bas
Anthonyrgv

avatar

Messages : 1560
Date d'inscription : 15/01/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Mar 16 Juin 2015 - 2:03

Assassiné merde trop déçu d apprendre ta chute.....heureux néanmoins que tu n'ais pas de gros bobo!
je vous souhaite à tout les deux un bon rétablissement et un retour avec nous des que possible.
cheers

_________________
Le 4 temps c'est pour les lents Cool
Les lignes droites c'est pour les soupapes
www.rgv250.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.rgv250.fr
monche

avatar

Messages : 1162
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 62
Localisation : dans le var pas loin de tout

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Mar 16 Juin 2015 - 17:18

Mais non Jean-Charles on va te revoir au Mans cheers cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
lamenace

avatar

Messages : 945
Date d'inscription : 26/09/2012

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Mar 16 Juin 2015 - 20:48

elle va tres vite cette petite RGV Wink

on t attend tu connais le calendrier et nos pseudo pour nous contacter flower
Revenir en haut Aller en bas
Team Manager

avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 10/01/2015
Age : 56
Localisation : Une île à l'extrème ouest du pays ...

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Mer 17 Juin 2015 - 11:21

Merci à tous pour votre soutien, j'y suis sensible.  Smile  

Bien amicalement à tous.   [url=http://smileys.

Sportivement.

J.Charles.
Revenir en haut Aller en bas
THE PEPERE

avatar

Messages : 652
Date d'inscription : 10/09/2012
Age : 60
Localisation : Champagne Ardennes

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Jeu 18 Juin 2015 - 7:55

Je te souhaite un prompt rétablissement.
Revenir en haut Aller en bas
RD92

avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 13/09/2012
Age : 53
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Jeu 18 Juin 2015 - 12:45

le WE a été traître pour bp...

Bon courage !
Revenir en haut Aller en bas
http://grenouillesdupalais.jimdo.com/
Pep

avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 03/10/2013
Age : 52
Localisation : Saint Cannat (13)

MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   Jeu 18 Juin 2015 - 21:30

Et bien, bon rétablissement et reviens au plus tôt...

Pep
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.   

Revenir en haut Aller en bas
 
HAUTE SAINTONGE … ou dix de chute. Week-end du 13 / 14 Juin.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Week-end piste sur le circuit de Haute-Saintonge en kawa.
» [COMPTE RENDU] Journée piste à Haute Saintonge
» Le MCE TEAM vous convie à Haute Saintonge le 9 mai 2010
» Circuit de haute Saintonge - 23 Mai 2010 - Team AMD et Aventure Moto Détente
» NEW: Circuit de haute saintonge

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Trophée VMA Evolution / Challenge VMA Evolution :: Courses :: Compte rendu-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: